Café-débat | Economie et attractivité

Destins Motpellierains | Café-débat | Economie et attractivité

Retour sur l'un des derniers café-débat de la saison organisé par Destins Montpelliérains, consacré à l'économie et l'attractivité du territoire. 3 intervenants nous ont livré leurs visions, des propositions mais aussi fait part des problématiques que rencontrent les créateurs ou dirigeants d'entreprises.

💬 "L'avenir ne se prévoit pas, il se prépare" : André Deljarry, président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Hérault et 1er Vice-Président de la CCI d'Occitanie, a rappelé au début de son intervention la nécessité que l'ensemble des acteurs, collectivités, chambres, fédérations, associations coopèrent pour faciliter la vie de nos entreprises et assurer le développement des activités économiques sur le territoire.
Des divergences d'appréciations peuvent exister mais le maintien de l'échange et du dialogue est primordial.

Plusieurs axes et pistes de développement de secteurs porteurs de créations d'emplois ont été exposés (tourismes, activités nautiques, activités autour du vin et du patrimoine (oeno-tourisme). «Toute conscience est anticipation de l’avenir » conclut-il, citant Bergson.

🔹Miren Lafourcade, directrice générale de NOUTSoftware a insisté sur la nécessité d’accompagner les jeunes pousses dans les années qui suivent la création. Les pépinières c’est bien, mais il faut aussi penser aux années dites de la «vallée de la mort». L'impact du prix de l'immobilier et la nécessité de mettre en adéquation les formations avec les besoins des employeurs.

🔹 Enfin, Samih Kalef Directeur Général d'ASICSFrance évoqua les atouts de #Montpellier : localisation ente Fos et Barcelone, qualité de vie, etc. Il pointe cela dit un problème en matière de transport, notamment de liaisons aériennes.

▶️ Après des échanges avec la salle, Michael Delafosse concluait cette soirée riche en idées et en débats :

💬 "Nous ne pouvons plus continuer à nous battre entre collectivités territoriales, nous perdons du temps, nous gaspillons de l’énergie. Il faut une volonté politique, les élus sont là pour faire bloc aux côtés des entreprises.Bien sûr, nous aurons des débats, nous ne serons pas d’accord sur tout mais nous devons pouvoir travailler à l’intérêt collectif. C’est aujourd’hui ce qui manque à #Montpellier. Ces petites guerres nous rendent impuissants. L’esprit de coopération doit primer pour faciliter la vie de nos entreprises."